Utilisation des médias sociaux: les médecins doivent se former


La Mayo Clinic

Former les professionnels de la santé à l'utilisation des médias sociaux? Comme de nombreux hôpitaux, la Mayo Clinic est convaincu qu'il s'agit d'une nécessité:

"Au sein de la clinique américaine, les réseaux sociaux sont utilisés comme un moyen de poursuivre la conversation avec le patient. A tel point que la Mayo Clinic a mis au point un cursus de formation aux réseaux sociaux, destiné en priorité au personnel soignant.Cette formation fait suite aux retours très positifs de la stratégie d’utilisation des réseaux sociaux pour améliorer la relation patient-médecin mise en place par les praticiens de la clinique".


La position de la FMH

La FMH s’est posé la question de savoir si elle devait adapter pour les médias sociaux son code de déontologie. On trouve la réponse dans l’éditorial  A l’ère des médias sociaux, faut-il adapter le Code de déontologie de la FMH ? On peut y lire :

La FMH estime cependant qu’il n’y a pas lieu de modifier le Code de déontologie. Selon elle, les mêmes règles de comportement doivent continuer à s’appliquer aux médecins dans le contexte d’Internet et des médias sociaux

Le groupe de travail «eHealth» de la FMH recommande d’adapter au contexte suisse les recommandations des sociétés médicales australiennes et néo-zélandaises concernant l’utilisation des médias sociaux.

Plus loin dans cet éditorial, on peut aussi lire :

S’il n’y a pas lieu d’adapter le Code de déontologie de la FMH, nous retiendrons que les recommandations revêtent un rôle primordial pour aider les médecins à respecter les règles déontologiques concernant l’utilisation des médias numériques et tout particulièrement des médias sociaux.

Cette position du groupe eHealth de la FMH parait pertinente, les recommandations des associations australiennes et néo-zélandaises étant probablement parmi les plus élaborées.


Les recommandations des associations australienne et néo-zélandaise de médecine:

Be careful about what you say and how you say it

  • Confidentiality: In maintaining confidentiality, you must ensure that any patient or situation cannot be identified by the sum of information available online

Keep your friends close and others … not so close

  • Defamation: Professional codes of conduct specify that doctors should not engage in behaviours that can harm the reputation of colleagues or the profession.
  • Doctor-patient boundaries: In general, it is wise to avoid online relationships with current or former patients. Boundary violations can occur very easily online.
  • Other boundaries:Think very carefully before allowing others (including employers, other doctors, nurses, allied health professionals, clerks, ancillary staff, students, or tutors) to access personal information.

Consider the destiny of your data

  • Extent of access to your information: Many people are unaware of just how easily accessible and durable their online information is. Even if using the most stringent privacy settings, information on social networking sites may still be widely available, including to various companies and search engines.  If there is something that you really do not want some people to know about you, avoid putting it online at all. 
  • Employee and college trainee background checks: Be conscious of your online image. While employers and colleges you are applying to may find information about you online that could actually prove to be advantageous (e.g. professional-looking photos, information on your extracurricular activities such as sports or volunteer work), material that portrays you in an unprofessional or controversial light can be detrimental. 

Take control of your privacy

  • Most social networking sites or blogs will have privacy settings enabling you to control (to some extent) how accessible your material is.

Are you maintaining professional standards online?

  • Online social media challenge: What is ‘public’ and ‘private’? Even though medical students and doctors are entitled to a private personal life, online social media have challenged the concepts of ‘public’ and ‘private’ and, in turn, changed the way in which online aspects of private lives are accessible to others


Mise à jour le 21.12.2015

Rechercher
Réseaux sociaux
Recevez chaque nouvel article
Médias sociaux

La dépression mieux diagnostiquée par Instagram que par les médecins ?

Les photos publiées sur Instagram permettraient de diagnostiquer une dépression a...

Pour arrêter de fumer, Internet, Facebook ou une application sur votre smartphone ?

Arrêter de fumer est difficile. Il est donc essentiel de pouvoir ...

Utiliser Facebook, Twitter et YouTube en médecine?

Les médias sociaux ont un rôle essentiel à jouer en médec...

Utilisation des médias sociaux: les médecins doivent se former

La position de la FMH, les recommandations des sociétés médi...

Les blogs des médecins

Les médecins écrivent... Alors Voilà, Jaddo (Juste après dresseuse d'ours), Jou...

Twitter

Pourquoi les professionnels de la santé doivent-ils utiliser Twitter ?

Pinterest

Pinterest est un site web américain mélangeant les concepts de r...

Panorama des Réseaux Sociaux dédiés aux patients et aux aidants

Les réseaux sociaux dédiés aux patients répondent à des beso...

Favoris
Fil twitter